Des trucs pour aider les enfants à suivre les consignes

Elle demande à son enfant de suivre les consignes

Apprendre à suivre les consignes, ça fait partie inhérente des apprentissages d’un jeune enfant et du développement de son autonomie. Dès un jeune âge, un enfant peut suivre des consignes simples. En ce sens, les parents ont un rôle important à jouer pour aider leurs enfants à bien les suivre. Cela passe par la mise en application de quelques trucs faciles, qui améliorent non seulement la bonne compréhension de l’enfant, mais qui ont aussi un impact positif sur les chances qu’il se conforme aux consignes et qu’il les applique.

Retrouvez ci-dessous des conseils à mettre en application au quotidien pour aider vos enfants à suivre les consignes.

Suivre les consignes : un défi pour certains enfants, et leurs parents

Chez les jeunes enfants, il arrive qu’une mauvaise compréhension des consignes soit attribuée à des problèmes de comportements. Cependant, lorsque les bonnes pratiques sont adoptées pour encourager la compréhension de l’enfant, son écoute tend à s’améliorer et par le fait même son comportement. Il faut donc comprendre que devant le défi que représente cet aspect de la discipline au sein des familles, les parents ont un rôle considérable à jouer.

De plus, il faut souligner que suivre les consignes peut être plus complexe pour les enfants qui ont des difficultés d’apprentissage ou qui sont neuroatypiques, ou cause d’un trouble neurodéveloppemental ou d’une autre condition de santé. Pensons ici aux troubles du spectre de l’autisme (TSA), au trouble de déficit de l’attention (TDA/H) ou aux handicaps intellectuels. Dans de telles situations, les conseils présentés dans ce qui suit revêtent une pertinence particulière pour favoriser les bons comportements.

Comment pouvez-vous aider votre enfant à suivre les consignes ?

Attirez son attention  

Si vous avez une consigne à communiquer, assurez-vous d’avoir toute l’attention de votre enfant. Pour ce faire, il est pertinent de se placer devant lui, dans son champ de vision, et surtout d’éviter de donner une consigne sans établir le contact visuel. Vous vous assurez ainsi que l’enfant écoute et lui permettez de comprendre les signaux non verbaux importants.

C’est aussi une bonne occasion d’intégrer des aspects visuels dans les consignes. Montrez l’objet concerné ou encore donnez l’exemple en réalisant une partie de la tâche (par exemple « Range tes jouets dans le placard ici, s’il te plait »).

Évitez les sources de distraction

La télévision, la radio, les jeux vidéo, etc. sont des sources de distraction pour l’enfant, qui risque de détourner son attention vers celles-ci. Une fois que vous avez attiré l’attention de votre enfant, assurez-vous de la garder en évitant ces sources de distraction : éteignez la télévision ou la radio, demandez à l’enfant de déposer son jeu ou son livre, etc.

En tant que parent, une bonne façon de montrer l’exemple est d’accorder toute votre attention à votre enfant lorsque vous lui donnez une consigne. Par exemple, évitez de le faire en parlant par-dessus votre épaule, parce que vous êtes en train de regarder votre téléphone…

Donnez les consignes sur un ton doux et calme

On pourrait être porté à croire que de hausser le ton lorsqu’on donne une consigne favorise la compréhension d’un enfant. Or, ce n’est pas vraiment le cas ! En effet, cela force l’enfant à assimiler les informations véhiculées par le ton ou le volume de la voix (ex. : il peut se dire « Maman parle fort, elle doit être fâchée »). En parlant calmement et avec un ton constant, vous offrez à votre enfant la chance de se concentrer sur ce qui est dit et sur la consigne demandée, plutôt que sur les autres aspects qu’on vient de mentionner.

Laissez du temps à l’enfant pour qu’il assimile la consigne

Lorsque les enfants font des apprentissages, il est important de laisser un temps de pause après avoir parlé, donné une nouvelle information ou posé une question. Ce temps de pause, qui devrait être de 3 à 7 secondes, laisse à l’enfant le temps de décortiquer les informations et augmente les chances qu’il les assimile ou réponde correctement à la question. Lorsque vous donnez une consigne, appliquez le même principe pour favoriser la compréhension et une réaction adéquate.

Demandez à l’enfant de répéter

C’est là une excellente façon de valider la compréhension de la consigne auprès de votre enfant, mais après lui avoir accordé un temps de pause adéquat. Ça lui permet de la reformuler dans ses propres mots, en plus de lui offrir l’occasion de vous poser des questions pour préciser certains détails de la consigne.

Donnez une consigne à la fois, ou décortiquez les consignes en étapes distinctes

Lorsque c’est possible, il est préférable de donner une seule consigne à la fois, plutôt qu’une séquence impliquant plusieurs consignes en même temps (ex. : « Sors du bain, mets ton pyjama, brosse tes dents et va te mettre au lit »). Il y a alors des chances que l’enfant oublie la consigne suivante et que la séquence se brise. Il vaut donc mieux communiquer une consigne à la fois.

Si vous souhaitez donner plusieurs consignes, il vous est préférable de les décortiquer clairement, en nommant les étapes et en leur donnant un ordre précis à suivre. De façon générale, un enfant est capable de retenir 4 étapes, ou 4 actions dans sa mémoire, mais il est pertinent de lui donner un coup de main pour qu’il y parvienne. Vous pouvez par exemple lui dire « Sors du bain. Ensuite, il y a 3 choses que tu dois faire. En premier, mets ton pyjama, en deuxième brosse tes dents et en troisième, va te mettre au lit ». En décortiquant ainsi les consignes en étapes claires et distinctes, vous aidez votre enfant à suivre la séquence de consignes et à se rappeler des étapes suivantes.

Évitez les questions & soyez direct

« Peux-tu ramasser tes jouets ? » Lorsque vous donnez une consigne, évitez de la formuler comme une question. Vous risquez en effet de donner l’impression à votre enfant qu’il a le choix de le faire, ou non… Il est toujours préférable que vous soyez direct, en mentionnant clairement à votre enfant ce que vous voulez qu’il fasse : « Ramasse tes jouets s’il te plait ».

 

Appliquez les consignes présentées dans cet article, et nous sommes certaines que vous aiderez votre enfant à mieux suivre les consignes que vous lui donnez, mais aussi celles qu’il reçoit des autres adultes. Ces petits trucs sont faciles à mettre en application et ils peuvent avoir un impact très positif sur les comportements d’un jeune !

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste

On déménage ! Dès le 30 mai 2022. Nouvelle adresse : 1055 rue Saint-Vallier Ouest, Québec.