Langage écrit : favoriser son développement par la télépratique

Une séance en télépratique pour le développement du langage écrit

Le contexte actuel lié à la pandémie nous force à revoir la façon dont se déroulent nos activités quotidiennes, mais aussi les façons de faire dans une foule de domaines. L’orthophonie n’est pas épargnée par ces changements, mais nous adaptons nos pratiques afin de continuer de favoriser le développement de la parole et du langage des personnes qui en ont besoin.

 

En ce sens, nous souhaitions aborder le développement du langage écrit via la télépratique. La télépratique nous permet de continuer à intervenir auprès des enfants d’âge scolaire pour mettre en lumière les difficultés qui peuvent affecter le développement du langage écrit et pour les prendre en charge. Il s’agit d’une modalité d’intervention que les orthophonistes du Centre Mosaïque utilisent depuis l’ouverture de la clinique et qui est de plus en plus appréciée des familles.

 

Le développement du langage écrit

Le développement du langage écrit est essentiel au cheminement scolaire d’un enfant. Il faut toutefois prendre en considération que la stimulation des prérequis (apprentissage et identification visuelle des lettres, apprentissage des sons et des syllabes, etc.) commence à l’âge préscolaire. À son entrée au primaire, l’enfant fait l’apprentissage du langage écrit.

 

Le développement du langage écrit comprend plusieurs habiletés, dont les principales sont :

  • Le décodage des lettres, des sons et syllabes pour la lecture ;
  • Leur utilisation pour l’écriture ;
  • La compréhension de la lecture, soit l’analyse de ce qui est lu pour donner un sens ;
  • L’organisation des idées et de la pensée pour produire un texte qui reflète bien ce que l’on veut exprimer.

 

Les difficultés liées au développement du langage écrit

Comme vous pouvez le constater, le développement du langage écrit chez un enfant implique plusieurs habiletés. Des difficultés reliées à une seule de ces habiletés peuvent représenter un réel obstacle à son développement. Il est donc important de comprendre le développement de chacune de celles-ci et la façon dont elles sont liées pour mettre en lumière des difficultés liées au langage écrit.

 

Il est fréquent qu’un parent s’inquiète lorsque son enfant présente des difficultés. Il abordera alors la possibilité qu’il soit atteint d’un trouble spécifique de l’apprentissage du langage écrit, mieux connu sous le nom de dyslexie-dysorthographie. Or, la présence de difficultés ne se traduit pas nécessairement par la présence d’un trouble neurodéveloppemental. Il existe plusieurs types de difficultés liées au développement du langage écrit. Elles peuvent affecter l’un des mécanismes mentionnés précédemment, ou une combinaison de ceux-ci.

 

Difficulté ou trouble ?

Il importe donc de comprendre la distinction entre une difficulté et un trouble. Les difficultés liées au langage écrit peuvent se présenter aux différentes étapes de l’apprentissage. Néanmoins, grâce à une aide individuelle, les difficultés sont appelées à s’estomper avec le temps. Cette aide peut notamment être organisée grâce à l’intervention d’une orthophoniste. Dans le cas d’un trouble, il reste présent pendant toute la vie de la personne qui en est atteinte. Des stratégies peuvent permettre de compenser ses effets sur le développement et les apprentissages, mais elles ne peuvent l’éliminer complètement.

 

En ce sens, il est important de consulter en orthophonie pour préciser la nature des difficultés rencontrées par un enfant. Grâce au suivi, on peut identifier les difficultés et outiller le jeune et sa famille, peu importe qu’il s’agisse d’un trouble ou de difficultés passagères. Dans le cas d’un trouble de développement du langage écrit, l’intervention de l’orthophoniste peut aider le jeune client à mieux composer avec ses effets.

 

L’intervention en télépratique pour le développement du langage écrit

Avec l’essor des nouvelles technologies de communication, plusieurs études ont été réalisées au sujet de la télépratique en orthophonie. Constat général : c’est une méthode d’intervention aussi efficace que les rencontres en personne pour plusieurs troubles qui peuvent affecter la parole, le langage et la communication. De plus, il faut savoir que les services d’orthophonie qui sont rendus par le biais de la télépratique sont encadrés par l’OAAQ, au même titre que les services offerts en clinique.

 

Dans le cas spécifique des difficultés liées au développement du langage écrit, l’intervention est structurée de façon semblable aux interventions faites en personne. En premier lieu, on cherche à identifier le ou les mécanismes liés au développement du langage écrit qui entrainent les difficultés. Par la suite, les modalités d’interventions sont fixées en ce qui a trait à la fréquence et à la durée des séances. Lors de ces dernières, l’orthophoniste peut travailler avec son jeune client en réalisant des exercices pour développer ses compétences. Des adaptations peuvent aussi être proposées pour pallier aux difficultés rencontrées. Celles-ci peuvent demander l’implication des parents et des intervenants scolaires de l’enfant.

 

 

Les orthophonistes du Centre Mosaïque de Québec sont qualifiées pour prendre en charge les difficultés qui affectent le développement du langage écrit par le biais de la télépratique. Si vous avez des questions au sujet de cette modalité d’intervention ou des inquiétudes quant au cheminement de votre enfant, n’hésitez pas à contacter notre équipe.

 

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste