Régression des apprentissages durant l’été : des pistes de solution

La lecture aide à prévenir le brain drain

Les vacances scolaires sont enfin arrivées, c’est une pause bien méritée pour nos enfants. Mais, attention ! Il ne faut pas négliger les effets, bien documentés, que l’arrêt des cours durant la période estivale peut avoir sur les compétences académiques des jeunes. Heureusement, face à cette problématique, des solutions simples existent, notamment la lecture. Les orthophonistes du Centre Mosaïque de Québec vous en parlent plus en détail.

Le « Brain Drain » : un phénomène réel

Le « Brain Drain », ou la régression des apprentissages durant l’été, est un concept selon lequel les jeunes en âge scolaire, à cause de la pause liée aux vacances estivales, cessent de faire des apprentissages durant cette période. Ils perdent même une partie des compétences qu’ils ont acquises durant l’année scolaire.

Ce phénomène a été prouvé au cours des dernières décennies par plusieurs recherches. De façon générale, on constate que les jeunes obtiennent de meilleurs résultats à des tests standardisés à la fin de l’année scolaire, juste avant les vacances. Leurs résultats tendent à être moins bons lorsqu’ils refont les mêmes tests à la fin de vacances, soit au début de la nouvelle année scolaire. Une méta analyse de 13 études effectuées au sujet de ce phénomène a démontré que les jeunes perdent en moyenne l’équivalent d’un mois d’apprentissages durant l’été. Ce phénomène touche tous les élèves, peu importe leur âge, leur sexe ou leur ethnie.

Pour contrer ce phénomène, on comprend que les jeunes doivent poursuivre leurs activités d’apprentissage durant l’été. Cependant, il faut garder en tête que ces activités peuvent prendre plusieurs formes, qu’elles doivent s’avérer plaisantes et motivantes ! Les enfants et les adolescents peuvent apprendre de nombreuses manières et développer leurs aptitudes dans des domaines comme la lecture et les mathématiques, de façon ludique et grâce à leurs contacts avec leur entourage durant l’été. Des activités réalisées quotidiennement, à la maison et en famille peuvent avoir un impact important sur le développement des compétences essentielles dans le contexte académique.

La lecture, une activité des plus stimulantes

La lecture est une activité simple, mais très efficace. On constate généralement que les jeunes qui lisent durant les vacances estivales maintiennent leurs compétences en lecture, ou même qu’ils les améliorent. À l’opposé, les compétences en lecture des jeunes qui ne prennent pas part à cette activité durant l’été tendent plutôt à régresser. Lorsque les années s’additionnent et qu’un jeune arrive au secondaire, les retards en lecture peuvent être attribuables au simple fait que certains jeunes ne prennent pas part à des activités de lecture durant l’été. En effet, les mois d’apprentissages « perdus » à cause des vacances s’additionnent et peuvent se traduire en réel retard.

Les recherches démontrent que la lecture est l’activité par excellence en ce qui a trait aux effets bénéfiques pour le maintien des compétences académiques durant l’été. En ce sens, voici quelques conseils et suggestions à garder en tête :

  • Encouragez vos jeunes à lire par eux-mêmes durant l’été. Faites-leur choisir des livres qui les intéressent.
  • Incitez-les à sélectionner des livres qui peuvent sembler plus difficiles, mais qui leur permettront d’augmenter leur niveau.
  • Discutez avec vos jeunes des lectures qu’ils font.
  • Faites la lecture à vos jeunes et prenez le temps de discuter des nouveaux mots que vous rencontrez. C’est une bonne façon de les aider à développer leur vocabulaire.
  • Si vous avez un enfant plus âgé et un plus jeune, encouragez le premier à faire la lecture au second. Les deux en sortiront gagnants !

Prendre part à des activités de lecture en famille représente d’excellentes occasions d’apprentissage, qui aideront sans contredit à renverser les effets du « Brain Drain » liés aux vacances. La lecture est à la portée de toutes les familles !

D’autres occasions d’apprentissage durant l’été

Outre la lecture, d’autres occasions d’apprentissages peuvent se présenter durant les vacances estivales. Voici quelques suggestions.

Camps et cours d’été

Plusieurs organisations proposent aux jeunes des camps d’été portant sur des sujets variés, tels que l’écologie, la science, les arts, etc. La période estivale peut aussi être un bon moment pour les jeunes afin de prendre part à des cours qui correspondent à leurs intérêts : langue, musique, photographie… Ce sont là d’excellentes façons de faire de nouveaux apprentissages, tout en ayant du plaisir et en faisant de nouvelles rencontres.

Les jeux en famille

De nombreux jeux de société permettent aux jeunes d’âge scolaire de mettre en pratique certains des apprentissages qu’ils font à l’école. Avec les plus jeunes, on peut notamment choisir des jeux qui permettent de pratiquer les couleurs. Avec les enfants d’âge primaire, on peut choisir un jeu qui permet de pratiquer les chiffres et les compétences importantes en mathématiques que sont les additions et les soustractions.

Les occasions d’apprentissage en voyage

On sait qu’en été, plusieurs familles organisent des voyages avec leurs enfants. Dans un tel contexte, il faut tirer avantage des activités éducatives qui s’offrent aux jeunes, que ce soit lors de la visite d’un lieu historique, d’un zoo, etc. Ce sont de bonnes façons de faire des apprentissages, grâce des activités qui se veulent ludiques et qui sont mémorables pour les enfants.

 

Nous espérons que cet article vous aura aidé à prendre conscience du phénomène réel qu’est le « Brain Drain » et des actions qu’on peut prendre, en famille, pour le prévenir. En ce sens, il ne faut surtout pas sous-estimer la grande valeur des nombreuses activités qu’on peut faire avec nos jeunes pendant l’été, dont fait partie la lecture. Celles-ci ont généralement des effets des plus bénéfiques sur les apprentissages et sur le développement de compétences qui sont importantes pour leur cheminement académique.

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste

On déménage ! Dès le 30 mai 2022. Nouvelle adresse : 1055 rue Saint-Vallier Ouest, Québec.