La dysphagie chez l’adulte

Un homme souffre de dysphagie

La dysphagie est un trouble sérieux qui peut affecter les capacités d’une personne à déglutir, c’est-à-dire à avaler les aliments, mais aussi sa propre salive. Dans l’article qui suit, l’équipe du Centre Mosaïque de Québec couvre les informations importantes au sujet de la dysphagie, notamment ses causes et les façons concrètes dont elle se manifeste. Nous en profitons pour vous expliquer comment on peut aider ces personnes grâce à un suivi en orthophonie.

La déglutition : simple en apparence, mais…

La déglutition fait référence à l’action d’avaler les aliments qu’on a mastiqués, soit le bol alimentaire, mais aussi la salive et les sécrétions diverses. Sans qu’on le réalise chaque fois, il est estimé qu’on déglutit de 1500 à 2000 fois par jour.

Bien que cette action puisse sembler simple, elle est assez complexe d’un point de vue physiologique. En effet, plusieurs structures participent à la déglutition, ce qui demande une bonne coordination de ces dernières. La déglutition comprend en premier lieu la phase orale, qui inclut la mastication et la succion des aliments ou des liquides vers la gorge. Il s’ensuit la phase pharyngée, soit le moment où on commence à avaler en compressant le bol alimentaire ou les liquides vers la gorge. Lors de cette phase, on doit bloquer les voies respiratoires pour éviter que les aliments ou les liquides n’y entrent. Finalement, la déglutition se complète lors de la phase œsophagienne ; la trachée s’ouvre et l’œsophage achemine les aliments vers l’estomac par contraction.

Ainsi, comme la déglutition est un processus complexe, il nous arrive tous d’avoir des problèmes lorsqu’on avale les aliments ou la salive. On peut par exemple avoir de la difficulté à avaler convenablement un aliment, comme s’il était plus ardu de le « faire passer ». Dans d’autres situations, les aliments ou les liquides peuvent entrer dans les voies respiratoires et faire en sorte qu’on s’étouffe. Ces problèmes sont normaux, dans une certaine mesure. Or, pour les adultes qui souffrent de dysphagie, ces problèmes lors de la déglutition surviennent fréquemment.

Les causes diverses de la dysphagie

Chez les enfants, la déglutition se développe en même temps que la parole et le langage, puisqu’ils concernent les mêmes structures physiologiques. Ainsi, les troubles affectant le développement de la parole et du langage peuvent également être à l’origine de la dysphagie.

Il faut souligner que la dysphagie n’est pas une maladie elle-même. Elle représente plutôt un symptôme associé à une condition médicale qui entraine la dysphagie. Parmi ces conditions, on retrouve notamment :

  • Les lésions neurologiques causées par un AVC ou un traumatisme cranio-cérébral ;
  • Les maladies neurodégénératives, comme la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques ;
  • La maladie d’Alzheimer et les autres formes de démences ;
  • La paralysie cérébrale ;
  • Le vieillissement ;
  • La prise de certains médicaments, entrainant des effets secondaires ;
  • Les cancers de la bouche et de la gorge ;
  • Les anomalies physiologiques.

Les signes associés à la dysphagie

Comme nous l’avons mentionné, les personnes qui ont une dysphagie ont souvent des « accidents » lorsqu’elles avalent leur salive, des liquides ou leur nourriture. Les épisodes d’aspiration sont généralement fréquents, c’est-à-dire que les aliments ou les liquides entrent dans les voies respiratoires. D’autres signes sont associés à la dysphagie chez l’adulte, notamment :

  • Des quintes de toux, pendant ou après avoir bu ou mangé ;
  • Le besoin fréquent de s’éclaircir la gorge après avoir bu ou mangé ;
  • Des changements dans la voix ;
  • L’impression que des aliments restent coincés dans la gorge ou dans l’œsophage, ce qui provoque une sensation désagréable ;
  • Une mastication plus difficile et laborieuse pour préparer les aliments à la déglutition ;
  • Des difficultés respiratoires à la fin des repas, comme si la respiration était gênée ;
  • Etc.

Lorsque la dysphagie provoque une gêne important lors de l’alimentation, cela peut aller jusqu’à empêcher l’individu de participer à des activités sociales importantes, par exemple un repas entre amis au restaurant. Lorsque les capacités à s’alimenter ou à boire normalement sont affectées, cela peut entrainer la déshydratation ou des carences alimentaires. Il va donc sans dire que la dysphagie peut grandement affecter la qualité de vie d’un individu.

Consulter en orthophonie pour une prise en charge adaptée

Comme vous l’avez surement compris, la dysphagie est un trouble complexe. Il est donc important d’en déterminer les causes et d’étudier ses effets concrets sur les structures anatomiques qui entrent en action lors de la déglutition.

En ce sens, l’orthophoniste est la professionnelle à consulter, puisque son expertise lui permet d’avoir une bonne connaissance des structures oropharyngées responsables de la déglutition. De plus, cette professionnelle connaît bien les conditions médicales qui peuvent être à l’origine de la dysphagie.

En premier lieu, l’orthophoniste procède à une évaluation du patient pour déterminer la présence, ou non, d’un trouble. Cette évaluation permet aussi de définir la sévérité de la dysphagie et d’identifier quelles structures anatomiques ont des faiblesses. Par exemple, ces dernières peuvent se situer au niveau des muscles de la langue et provoquer des difficultés à transporter le bol alimentaire vers l’arrière de la bouche et la gorge. Dans d’autres cas, les faiblesses peuvent affecter le larynx et le pharynx et provoquer des difficultés à protéger convenablement les voies respiratoires, ce qui entraine un risque élevé d’aspiration.

Une fois l’évaluation dûment complétée, l’orthophoniste peut offrir de précieux conseils pour favoriser une alimentation sécuritaire. De plus, elle peut proposer une prise en charge thérapeutique afin de réduire les faiblesses précédemment identifiées dans certaines structures responsables de la déglutition. Cela comprend généralement des exercices adaptés au cas spécifique de chaque personne qui souffre de dysphagie.

 

Que vous-même ou un proche souffrez de dysphagie, vous savez maintenant qu’une prise en charge en orthophonie pourrait grandement améliorer votre qualité de vie. Pour toute question à ce sujet ou pour prévoir une première consultation en orthophonie, contactez l’équipe du Centre Mosaïque de Québec.

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste

On déménage ! Dès le 30 mai 2022. Nouvelle adresse : 1055 rue Saint-Vallier Ouest, Québec.