Le développement du discours narratif  

Un papa aide sa fille pour le développement du discours narratif

Dès un jeune âge, les enfants partagent avec les adultes des évènements qu’ils ont vécus durant leur journée ou des incidents qui sont survenus. Un jeune enfant qui partage ainsi ses découvertes du monde qui l’entoure développe des habiletés langagières importantes : c’est le discours narratif. Dans ce qui suit, nos orthophonistes expliquent aux adultes en quoi consiste le développement du discours narratif et en profitent pour offrir des conseils pour favoriser ce dernier.

 

Apprendre à raconter

Le terme « discours narratif » fait référence à la narration écrite ou orale d’évènements, qui peuvent bien entendu être réels ou fictifs. En d’autres termes, c’est la façon dont on organise le discours afin de faire comprendre l’histoire qu’on raconte. C’est un concept qui peut sembler simple, mais qui demande néanmoins la maitrise de plusieurs éléments, notamment :

  • Le respect de la chronologie selon le fil des évènements, afin de reproduire la séquence dans le bon ordre
  • Le respect de la structure narrative (problème – solution – dénouement)
  • La capacité à faire des inférences, c’est-à-dire de déduire des informations nécessaires à la compréhension du récit ;
  • Mettre en lumière l’importance de certaines parties ou de certains éléments de l’histoire ;
  • Communiquer adéquatement ses intentions en tant que narrateur, par exemple si on veut faire rire celui qui écoute.

 

Le développement du discours narratif chez l’enfant

On comprend donc que le discours narratif est intimement lié au développement du langage et du vocabulaire chez un jeune enfant.

 

Entre 2 et 3 ans, on remarque généralement les balbutiements du discours narratif. L’enfant juxtapose une série de faits et d’idées, sans établir de liens entre ceux-ci. Son discours prend plutôt la forme d’une accumulation de phrase et l’intervention d’un adulte est nécessaire pour l’aider à structurer le discours. Vers 4 ou 5 ans, l’enfant est en mesure d’inclure plus d’informations dans son discours, ce qui rend la compréhension plus facile pour un adulte.

 

C’est vers l’âge de 5 ou 6 ans qu’un enfant est généralement en mesure de raconter une histoire claire en respectant un schéma narratif traditionnel : situation initiale, élément déclencheur, déroulement, dénouement, situation finale. À cet âge, il est encore possible que l’enfant omette certains éléments du récit, ce qui est normal.

 

Nos conseils pour le développement du discours narratif

En tant qu’adultes, on peut stimuler le développement du langage chez nos jeunes enfants, comme on peut stimuler le développement du discours narratif. Bien entendu, les moments où on fait la lecture d’une histoire sont d’excellentes occasions de mettre en pratique les stratégies que nous vous présentons ci-dessous pour le développement du discours narratif.

 

L’étayage verbal

Cette stratégie vise en quelque sorte à penser à voix haute afin de mettre en lumière des éléments importants de l’histoire ou pour faire des liens entre ceux-ci. Voici des exemples :

  • Attirer l’attention de l’enfant sur des parties importantes du récit. : « Le petit garçon a oublié son sac à dos dans la cour d’école. Crois-tu qu’il aura des ennuis ? »
  • Faire des liens avec le vécu de l’enfant. : « Toi, as-tu déjà perdu quelque chose ? »
  • Identifier ou demander à l’enfant d’identifier les émotions des personnages, pour l’aider à comprendre le lien de cause à effet. : « Le visage de sa maman est tout rouge, je crois qu’elle est fâchée qu’il ait perdu son sac à dos. »
  • Encourager l’enfant à lire entre les lignes, c’est-à-dire à faire des inférences afin de mettre en lumière des éléments implicites du récit.

 

L’aide-mémoire du schéma narratif

Fournir à l’enfant un aide-mémoire est une bonne façon de l’aider à suivre le schéma narratif et à inclure tous les éléments importants d’une histoire. Cela peut se faire autour de l’âge de 4 ans, c’est-à-dire lorsque l’enfant est en mesure de comprendre les éléments du schéma narratif à l’oral : Qui, quand, où, problème, solution, situation finale. Ce dernier est directement lié au schéma narratif à l’écrit, qui est enseigné aux enfants dès le primaire (situation initiale, élément déclencheur, déroulement, dénouement, fin).

 

Pour des conseils personnalisés, consultez votre orthophoniste

Le développement du discours narratif est une habileté importante chez l’enfant, laquelle le suivra lors de tout son parcours scolaire. Il pourra par exemple s’en servir pour faire des dissertations en racontant des histoires à l’écrit. Soulignons finalement que chaque enfant se développe à son rythme. Si vous souhaitez obtenir des conseils personnalisés pour le développement du discours narratif chez votre enfant ou pour toute autre question en lien avec le développement langagier, consultez nos orthophonistes. À la suite d’une évaluation complète, nos professionnelles sauront accompagner votre enfant et vous offrir des conseils adaptés à sa réalité.

 

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste