Paralysie faciale : l’apport de l’orthophonie pour sa prise en charge

Une femme souffre de paralysie faciale

Lorsqu’une paralysie faciale survient, il va sans dire que ça peut représenter une situation anxiogène, voire paniquante. Lorsqu’on fait face à ce problème, des moyens peuvent être pris pour aider à en contrôler les effets sur le quotidien. Parmi ces moyens, on retrouve notamment l’orthophonie, qui peut aider à rétablir les fonctions bucco-faciales et les fonctions verbales.

Dans ce qui suit, les orthophonistes du Centre Mosaïque de Québec partagent avec vous des informations au sujet des différents types de paralysie faciale et de l’intervention en orthophonie qui peut alors être réalisée.

 

Les différentes causes de la paralysie faciale

Nous couvrons dans cet article trois causes principales de la paralysie faciale, dont certaines sont d’origine virale.

  • La paralysie faciale résultant d’un AVC ou d’un traumatisme craniocérébral : les complications à la suite d’un AVC ou d’un TCC peuvent provoquer une hémiplégie. Cela consiste en une paralysie d’un côté du corps ou de certaines parties du corps (bras, jambe, etc.). Lorsque le nerf facial est touché, la paralysie peut se manifester au niveau du visage et affecter la parole, la mastication, la déglutition, etc.
  • Le syndrome de Ramsay Hunt : ce syndrome est causé par la réactivation du virus de la varicelle et du zona chez les personnes qui ont déjà souffert de cette infection. Cela se produit au niveau des ganglions qui se trouvent à proximité du nerf facial, ce qui peut affecter le fonctionnement de ce dernier et entrainer la paralysie.
  • La paralysie de Bell : également de cause virale, ce type de paralysie faciale se produit lorsque le même virus, soit celui responsable de la varicelle et du zona, se réactive et qu’il se loge dans les racines nerveuses du nerf facial.

 

Les symptômes associés

Quelle que soit la cause de la paralysie faciale, les manifestations concrètes sont souvent les mêmes. Parmi celles-ci, on retrouve notamment :

  • Une incapacité à bouger les muscles du visage, laissant l’impression qu’un côté du visage est affaissé ;
  • Des douleurs du côté du visage affecté par la paralysie, qui peuvent irradier jusqu’au niveau de l’oreille ;
  • Une perte d’audition, ou au contraire une augmentation de la sensibilité aux bruits (dans le cas de la paralysie de Bell) ;
  • Une incapacité à fermer complètement l’œil du côté affecté et l’absence de larmoiement dans ce même œil ;
  • Des altérations du goût lors de l’alimentation.

Bien entendu, la paralysie faciale peut empêcher la personne atteinte de faire certaines expressions faciales, rendant la communication non verbale plus difficile. L’élocution peut également être compliquée, affectant ainsi les capacités de communication et l’expression verbale.

 

L’importance de consulter un médecin en cas de paralysie faciale

La paralysie faciale causée par la paralysie de Bell ou par le syndrome de Ramsay Hunt peut survenir de façon très subite. Dans tous les cas, il convient de consulter un médecin pour établir un diagnostic. De plus, dans le cas des paralysies de cause virale, des médicaments peuvent être prescrits pour traiter les atteintes au nerf facial. Soulignons aussi l’importance d’une prise en charge médicale pour éviter les complications oculaires. En effet, lorsque la paralysie faciale affecte la capacité à fermer l’œil, celui-ci n’est plus en mesure de produire des larmes pour demeurer bien lubrifié. Des moyens doivent donc être pris pour protéger l’œil des lésions qui pourraient alors survenir au niveau de la cornée.

Bref, la consultation médicale est essentielle lorsque survient une paralysie faciale. Cela permet de traiter les causes de la paralysie, de prévenir les atteintes permanentes et de diriger la personne vers les soins/services appropriés pour une prise en charge personnalisée.

Comment l’orthophonie peut-elle aider ?

L’apport de l’orthophonie s’avère des plus pertinents dans le cas d’une paralysie faciale, quelle qu’en soit la cause. D’abord, l’intervention a des objectifs de réadaptation, pour permettre à la personne de maintenir ou de retrouver les fonctions importantes au point de vue de la communication, comme la parole et les expressions faciales. On peut également travailler sur les fonctions liées à l’alimentation que sont la mastication et la déglutition.

Dans certains cas de paralysie faciale, des mouvements involontaires peuvent se produire, notamment sous la forme de spasmes. L’enseignement d’exercices faciaux ciblés peut donc permettre de diminuer ces mouvements involontaires.

Un suivi soutenu et personnalisé en orthophonie permet donc de rétablir les fonctions importantes qui sont mentionnées précédemment, tout en effectuant un suivi des symptômes associés à la paralysie faciale et de leur évolution. L’objectif est toujours de permettre à la personne atteinte par la paralysie de conserver une bonne qualité de vie.

 

Pour toute question au sujet de la paralysie faciale et de la prise en charge de ce problème en orthophonie, n’hésitez pas à consulter l’équipe du Centre Mosaïque de Québec. Nos orthophonistes répondront à vos interrogations avec plaisir et vous proposeront une consultation si elles croient que cela s’avère pertinent.

 

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste