Le TDA/H et l’importance de l’intervention en orthophonie

Un enfant TDA/H avec son orthophoniste

Depuis maintenant plusieurs années, on entend parler du TDA/H un peu partout. En effet, tout le monde ou presque a déjà connu un enfant ou une personne ayant reçu un diagnostic pour ce trouble, dont les effets les mieux connus sont l’inattention et l’hyperactivité. Or, il est faux de penser qu’il s’agit là des seules conséquences qu’a le TDA/H pour les personnes qui en souffrent. Ces dernières sont confrontées à tout un éventail de difficultés dans plusieurs aspects de leur quotidien. Effectivement, presque toutes les activités qui demandent un certain type de planification peuvent être affectées, d’une façon ou d’une autre, par le TDA/H.

 

La communication et le langage font malheureusement partie de ces aspects. En ce sens, il faut savoir que l’intervention en orthophonie s’avère alors des plus pertinentes, notamment pour outiller l’enfant face aux difficultés rencontrées, mais également pour soutenir son entourage.

 

TDA/H, langage et communication

On estime la prévalence du TDA/H au sein de la population à 5 à 7 %, sans distinction entre les sexes. Il s’agit d’un trouble neurologique qui affecte en premier lieu l’attention, mais qui peut provoquer de l’hyperactivité et de l’impulsivité. De plus, dans environ la moitié des cas, les difficultés engendrées par le TDA/H persistent à l’âge adulte, et ce, particulièrement lorsqu’il n’y a pas de diagnostic et de prise en charge précoce du trouble pendant l’enfance.

 

L’inattention, l’impulsivité et l’hyperactivité provoquées par le TDA/H peuvent à leur tour être à l’origine de plusieurs symptômes et d’une foule de difficultés, notamment des difficultés d’apprentissage, ainsi qu’au niveau du langage et de la communication. C’est d’ailleurs sur ces dernières que nous nous concentrons, en vous démontrant comment elles se manifestent concrètement et comment on peut minimiser leurs impacts sur le quotidien grâce à une intervention en orthophonie.

 

Difficultés de langage

Un enfant qui doit composer avec un TDA/H a davantage de risques de développer des difficultés de langage, notamment :

  • Des difficultés de prononciation, comparativement aux enfants du même âge ;
  • Des répétitions et des pauses plus fréquentes lorsqu’il parle. Il utilise plus de mots de remplissage pour combler ses lacunes ;
  • Un vocabulaire limité ;
  • Il fait davantage d’erreurs de vocabulaire et de grammaire lorsqu’il parle.

 

Ces difficultés de langage peuvent rendre la compréhension beaucoup plus ardue pour l’entourage de l’enfant, provoquant ainsi de la frustration pour ce dernier.

 

Difficultés de communication

À cause de la distractivité et des difficultés sur le plan de la planification qu’engendre le TDA/H, les difficultés peuvent également survenir au niveau de la communication, dont voici quelques manifestations :

  • Des difficultés à trouver les bons mots ;
  • Des difficultés à organiser ses pensées pour produire un discours bien structuré, clair et concis ;
  • Des difficultés au niveau de la compréhension. L’enfant a de la difficulté à se concentrer et à saisir toutes informations importantes dans certains contextes, notamment en classe lorsqu’il y a beaucoup de distractions ou dans un environnement bruyant ;
  • Des difficultés à assimiler une grande quantité d’information en même temps, particulièrement chez les enfants plus jeunes.

 

Bien entendu, les difficultés mentionnées précédemment peuvent entrainer leur lot de conséquences sur le cheminement scolaire de l’enfant, ce dernier ayant autant du mal à se faire comprendre par les autres qu’à écouter et assimiler les consignes et autres éléments importants.

 

Difficultés liées à la communication sociale

D’autres difficultés insoupçonnées par plusieurs sont celles qui se manifestent au niveau de la communication sociale. Cela concerne les aspects sociaux de la communication verbale et non verbale. Parler trop fort, interrompre son interlocuteur, répondre aux questions au mauvais moment, et s’intégrer dans une conversation de façon inopportune sont tous des exemples de conséquences du TDA/H sur la communication sociale. Les personnes qui ont un TDA/H comprennent les normes sociales, mais elles ont de la difficulté à les appliquer concrètement, notamment à cause de la distractivité et de l’impulsivité.

 

Il va sans dire que cela peut nuire au succès sur le plan social et causer des difficultés dans les relations avec les autres. Ça peut également provoquer des difficultés à s’adapter au contexte, par exemple lorsque vient le temps d’adapter la façon dont on s’adresse à un adulte en position d’autorité plutôt qu’un à camarade.

 

L’intervention en orthophonie pour le TDA/H

Comme le TDA/H est un trouble qui comporte de multiples facettes, une intervention multidisciplinaire peut s’avérer nécessaire pour prendre en charge chacune d’entre-elles. Les orthophonistes peuvent évaluer et proposer des solutions face à l’ensemble des difficultés rencontrées au niveau du langage, de la communication et de la communication sociale.

 

L’intervention en orthophonie a 3 principaux objectifs :

  1. Réduire l’écart au niveau de langage qui est provoqué par les possibles difficultés de langage.
  2. Aider l’enfant à maximiser ses aptitudes au niveau de la communication, par exemple en organisant ses pensées et ses idées, en s’adaptant au contexte.
  3. Outiller l’enfant et son entourage pour pallier les difficultés rencontrées au quotidien et à l’école. Cela inclut notamment des conseils aux parents et aux enseignants qui peuvent adapter leurs façons de communiquer pour faciliter les échanges.

 

Les orthophonistes du Centre Mosaïque de Québec sont qualifiées pour intervenir auprès des personnes, jeunes et moins jeunes, qui doivent composer avec un TDA/H au quotidien. Notre objectif : leur permettre de s’épanouir pleinement et de se réaliser au maximum de leur potentiel !

 

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste