Développement du vocabulaire : conseils pour accompagner mon enfant

Le développement du vocabulaire chez les jeunes

Un bon vocabulaire est une partie essentielle du développement du langage chez les enfants. En effet, plus ceux-ci acquièrent un vocabulaire riche et varié rapidement, plus grandes sont leurs chances de comprendre les autres et de communiquer avec eux efficacement et avec aisance. Un bon vocabulaire soutient également les jeunes dans leurs futurs apprentissages.

 

Pour vous faire comprendre l’importance pour un enfant de développer un vocabulaire riche, nos orthophonistes de Québec ont préparé l’article qui suit. Nous en profitons également pour offrir aux parents quelques conseils pour accompagner leurs enfants dans le développement du vocabulaire.

 

L’importance du vocabulaire

Donner à son enfant les outils nécessaires pour qu’il développe son vocabulaire, c’est lui donner accès à une grande richesse. En effet, cela lui permet de mettre des mots sur ce qu’il ressent, mais aussi de mieux comprendre le monde qui l’entoure en associant des mots aux objets, aux lieux et aux personnes de son quotidien. Finalement, le vocabulaire lui permettra aussi de nouer des relations avec son entourage et de s’affirmer.

 

Sur le plan scolaire, le vocabulaire aide bien évidemment au développement des compétences en français, notamment en compréhension de la lecture, mais il ne faut pas croire que l’importance du vocabulaire dans le parcours académique s’arrête là. En effet, un vocabulaire riche permet une compréhension plus rapide et plus juste des leçons et des problèmes qui sont présentés au jeune élève. Ainsi, un enfant qui comprend d’emblée plus efficacement sera porté à apprendre plus vite et à mieux ancrer dans son esprit les notions enseignées.

 

Les conseils de nos orthophonistes pour le développement du vocabulaire

Les leçons de vocabulaire sont une partie importante des leçons et devoirs qu’un enfant doit réaliser à la maison, particulièrement à l’école primaire. Pour les raisons mentionnées précédemment, il est important de savoir optimiser ces leçons afin de favoriser le développement du vocabulaire chez un enfant. En ce sens, voici 4 conseils de nos orthophonistes, que tous les parents peuvent mettre en pratique.

 

  1. Aller au-delà de la définition du dictionnaire

Lorsqu’un enfant rencontre un nouveau mot de vocabulaire pendant ses leçons, on a souvent tendance à se concentrer sur la définition du dictionnaire. Or, il s’avère plus que pertinent d’encourager l’enfant à explorer aussi les différentes significations (un même mot peut avoir plus d’un sens), de même que les autres informations données par un ouvrage de référence. Cela permet de consolider la trace en mémoire de ce nouveau mot.

  • La définition du dictionnaire ;
  • Les synonymes et les antonymes du mot ;
  • Le groupe sémantique du mot (champ lexical) ;
  • Des mots comparatifs (le mot est semblable à _____, mais différent de _____) ;
  • La mise en contexte du mot dans le quotidien ;
  • Les représentations visuelles du mot ;
  • Les mimes par lesquels on peut imager le mot.

 

En fournissant un maximum d’informations et d’explications liées au sens du nouveau mot, les chances que l’enfant retienne ce dernier sont décuplées.

 

  1. Comparer le mot à ceux que l’enfant connaît déjà

C’est un autre conseil très pertinent, soit de suggérer à l’enfant de faire des liens entre le nouveau mot et des mots qu’il connaît déjà. On lui permet ainsi de former des familles de mots, puisqu’associer un mot nouveau à des mots déjà connus facilitera inévitablement sa mémorisation.

 

  1. Encourager l’utilisation du mot sous toutes ses formes.

Un nouveau mot appris lors d’une leçon de vocabulaire doit être mis en contexte dans le quotidien de l’enfant. En effet, il n’est pas suffisant pour lui de l’apprendre lors d’une leçon, il doit apprendre comment reconnaître et utiliser le mot, autant lors de la lecture qu’en écriture ou à l’oral.

 

Par exemple, si le mot dans la leçon du jour est « oiseau », on peut porter une attention particulière avec l’enfant quant à la façon de l’écrire et de prononcer chaque syllabe. On peut également lui montrer un oiseau lors d’une promenade à l’extérieur, en mentionnant « regarde l’oiseau dans le ciel ». Non seulement cela lui permet de mieux connaître les différentes représentations du mot (écrite, orale, visuelle), mais ça permet aussi de donner un sens direct à un nouveau mot de vocabulaire et de comprendre les contextes dans lesquels on peut l’utiliser.

 

  1. Le mot d’ordre : pratiquer !

 Les enfants doivent être exposés à un même mot de nombreuses fois, et dans différents contextes, afin d’être en mesure de le mémoriser. Ainsi, en mettant en pratique les conseils présentés dans cet article, vous favorisez la répétition des nouveaux mots de vocabulaire appris par votre enfant. Il peut notamment s’avérer pertinent, lors des leçons, de réviser certains mots appris lors des semaines précédentes afin de permettre à l’enfant de les mémoriser.

 

Mon enfant a un vocabulaire limité, dois-je consulter en orthophonie ?

À leur entrée à l’école primaire, les jeunes élèves sont appelées à apprendre des centaines de nouveaux mots de vocabulaire chaque année. Pour un parent, il peut être difficile de déterminer si un enfant a un vocabulaire qui est suffisamment développé pour son âge. Néanmoins, soulignons que le vocabulaire ne représente qu’un aspect du développement du langage chez les jeunes enfants, parmi plusieurs autres. En ce sens, nous croyons que les parents de jeunes enfants ont avantage à apprendre à reconnaître les signes des difficultés de langage chez les enfants d’âge préscolaire. En effet, un enfant qui a un vocabulaire qui semble limité pour son âge pourrait faire face à des difficultés de langage. Or, ces difficultés peuvent affecter plusieurs aspects du développement du langage, et pas seulement le vocabulaire.

 

En cas d’inquiétudes, rappelez-vous que nos orthophonistes sont là pour répondre aux différents besoins liés au développement du langage chez les jeunes enfants, et ce, peu importe la nature des difficultés rencontrées. Si vous avez des doutes quant au vocabulaire de votre enfant, nous saurons vous indiquer si une évaluation en orthophonie est indiquée dans son cas.

 

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste