Les difficultés de langage chez les enfants d’âge préscolaire

Une enfant avec des difficultés de langage

Ah ! Qu’il est beau de voir un jeune enfant grandir ! Parfois, on trouve même que nos tout petits vieillissent trop vite… En effet, les premières années de la vie d’un enfant sont ponctuées de plusieurs évènements importants : il apprend à marcher, à manger par lui-même, à utiliser le langage pour communiquer, etc.

 

Le développement du langage est bien certainement une sphère importante dans le développement d’un jeune enfant. Mais comment savoir s’il se fait normalement ? Comment savoir si un enfant à des difficultés ? Pour permettre aux parents d’y voir plus clair et de savoir quand aller chercher de l’aide auprès d’orthophonistes, l’équipe du Centre Mosaïque a préparé ce qui suit.

 

Qu’est-ce qu’une difficulté de langage ?

Pour évaluer le développement langagier d’un enfant, on se base sur le niveau de ses pairs, c’est-à-dire des enfants du même âge. Ainsi, si un enfant présente des retards par rapport aux autres lorsqu’il communique, on peut soupçonner la présence de difficultés de langage. Évidemment, une orthophoniste, professionnelle de la communication, du langage et de la parole, est la personne à consulter en cas de doute quant au développement langagier d’un jeune enfant.

 

Il est important de savoir que les difficultés de langage peuvent aussi bien être isolées qu’être associées à d’autres troubles, lesquels peuvent s’avérer être la cause sous-jacente des difficultés langagières. Trouble déficitaire de l’attention, problèmes auditifs, lacunes dans la stimulation ; ce sont tous des problèmes qui peuvent eux-mêmes entrainer des difficultés de langage. De plus, ces dernières peuvent aussi représenter un élément distinct d’un retard développemental global chez le jeune enfant.

 

Les étapes du développement du langage chez l’enfant

Le développement langagier est directement lié au développement du cerveau et à la maturation de ses différentes parties. Celles-ci permettent le développement des aptitudes liées au langage et à la communication, par exemple la compréhension du langage, son expression ainsi que le langage non verbal.

La stimulation du langage est primordiale au développement langagier, qui se produit généralement selon de grandes étapes qui vont comme suit :

  • De 0 à 12 mois : l’enfant apprend graduellement à reconnaître les sons associés au langage. C’est là qu’il développe les premiers aspects de la communication, mais il n’a pas encore commencé à produire des mots. Il produit plutôt des sons sous la forme de babillages.
  • De 12 à 18 mois : C’est à cet âge que l’enfant commence à dire ses premiers mots, lesquels désignent souvent des personnes et des objets qui lui sont familiers. Il ne combine pas encore plus d’un mot pour exprimer ses désirs ou ses émotions. À ce stade, l’enfant comprend davantage de mots qu’il peut en dire.
  • De 18 à 24 mois : le vocabulaire de l’enfant se développe et il commence à utiliser les verbes pour nommer des actions. Les premiers éléments de syntaxe font leur apparition, c’est-à-dire qu’il peut associer deux mots pour exprimer un désir. Il est néanmoins normal que certains sons soient plus difficiles à prononcer.
  • De 2 à 3 ans : le vocabulaire de l’enfant continue de se développer rapidement. La syntaxe se développe également, puisqu’il peut produire des phrases de 2 ou 3 mots et comprendre des consignes simples.
  • De 3 à 4 ans : l’enfant est en mesure de comprendre des consignes plus complexes et abstraites ainsi que de produire des phrases plus longues. Il se fait généralement bien comprendre par les autres.
  • De 4 à 5 ans : l’enfant a un vocabulaire étoffé qui lui permet de produire des phrases longues pour exprimer des idées complexes. Son vocabulaire commence à ressembler à celui d’un adulte, mais certaines difficultés dans la prononciation des sons plus complexes peuvent subsister.

 

Quand consulter en orthophonie avec un enfant d’âge préscolaire ?

Voici quelques exemples de signaux d’alarme qui devraient pousser un parent à consulter en orthophonie avec son enfant. Il est toutefois important de prendre en considération que le développement langagier est propre à chaque enfant et qu’il ne s’agit ici que d’indicateurs. Rien ne peut remplacer l’avis d’une orthophoniste !

  • L’enfant ne produit pas ses premiers mots avant l’âge de 15-18 mois.
  • Le vocabulaire ne se développe pas rapidement une fois que celui de l’enfant a atteint un seuil d’environ 50 mots.
  • À l’âge de 2 ans, le vocabulaire de l’enfant est très limité (moins de 50 mots).
  • L’enfant a de la difficulté à suivre des consignes simples dans un contexte familier.
  • Il ne répond pas aux questions simples.
  • L’enfant a la difficulté à assembler les mots pour produire des phrases.
  • Il fait davantage d’erreurs que les enfants du même âge au niveau de la prononciation, du choix des mots, de la grammaire…

 

En cas de doute, nous conseillons toujours aux parents de nous contacter pour déterminer si une évaluation est pertinente ou de venir nous consulter avec leur enfant. Nos orthophonistes peuvent alors évaluer les différentes sphères du développement langagier (la compréhension, l’expression, les méthodes de communication) pour déterminer si des difficultés de langage sont présentes ou non. De plus, nos professionnelles peuvent alors aider à préciser les causes des difficultés, ce qui s’avère particulièrement important si elles sont liées à un problème de développement plus important ou à un autre trouble développemental.

 

Rappelez-vous toujours qu’il vaut mieux consulter trop tôt que trop tard. N’attendez pas que votre enfant rencontre des difficultés dans son développement socioaffectif ou dans son cheminement scolaire à cause de difficultés qui n’ont pas été prises en charge. Nous pouvons lui offrir le soutien dont il a besoin pour favoriser le développement de son langage et son épanouissement lorsqu’il grandira !

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste