La fluidité en lecture : un concept important

Une petite fait preuve de fluidité en lecture

Un enfant qui lit rapidement, lors de l’apprentissage de la lecture, peut à première vue sembler présenter une aisance particulière. Toutefois, il faut savoir que la vitesse et la fluidité en lecture sont deux concepts distincts, et que le premier ne confirme pas la présence de l’autre. Au contraire, un enfant qui lit trop vite peut se buter à des défis supplémentaires dans ses apprentissages, notamment en faisant davantage d’erreurs qui risquent de ralentir sa progression.

 

Découvrez dans cet article la distinction entre la vitesse de lecture et la fluidité, et découvrez des trucs à mettre en pratique avec vos jeunes.

 

Rapidité de lecture ou Fluidité en lecture

La rapidité de lecture fait référence au nombre de mots qu’on est en mesure de lire dans une période donnée, par exemple en une minute. En effet, pour devenir un bon lecteur, un enfant doit développer certains automatismes afin de décoder les mots qu’il lit, et ce, à une vitesse suffisante pour pouvoir associer ces mots en des phrases et ainsi leur donner un sens.

 

La rapidité de lecture entre en jeu lorsqu’il est question de fluidité, mais c’est loin d’être le seul facteur à considérer. Un enfant doit aussi être en mesure de décoder avec exactitude les lettres pour les convertir en sons et en mots. Si la majorité des mots lus ne sont pas bien décodés, l’enfant sera incapable d’associer un sens à sa lecture.

 

Finalement, un jeune lecteur « fluide » doit également être expressif lorsqu’il lit, c’est-à-dire adapter sa façon de lire au texte. Cela réfère à un concept langagier appelé « prosodie », qui comprend notamment le rythme, le débit et les intonations associées aux phrases. L’expression d’un enfant en lecture fait partie intégrante de la fluidité. Elle permet, encore une fois, d’ajouter un sens à ce qui est lu.

 

Des défis en lecture qui sont toujours plus grands

À mesure qu’ils cheminent dans leur parcours scolaire, les enfants sont confrontés à des textes qui s’allongent et se complexifient. Leur capacité à lire rapidement et de façon « automatique » est de plus en plus sollicitée. Ainsi, le jeune doit être à l’aise avec les différentes composantes de la fluidité en lecture pour mettre assez d’énergie et de concentration sur la compréhension du texte.

 

Lecture trop rapide : attentions aux erreurs!

Nous avons préparé cet article, car nous constatons que beaucoup de parents mettent encore l’accent sur la vitesse de lecture. Néanmoins, comme nous l’avons mentionné, il ne s’agit que d’un facteur à considérer pour déterminer si un enfant, qui est en apprentissage de la lecture, se trouve sur la bonne voie.

 

Alors qu’une lecture trop lente peut affecter la capacité à associer les mots en phrases pour leur donner un sens, une lecture trop rapide peut directement affecter la compréhension. Elle risque effectivement de causer différentes erreurs chez le jeune lecteur, comme : l’omission ou l’inversion de lettres, l’ajout ou la substitution de mots, l’inversion de syllabes, etc.

 

Miser sur la fluidité en lecture

Maintenant que vous avez une meilleure compréhension de ce que représente la fluidité en lecture et de son importance, nous vous présentons quelques stratégies à mettre en pratique avec vos enfants. Ceux-ci sont directement liés aux facteurs importants de la fluidité.

 

Vitesse en lecture : utiliser le doigt-curseur

La stratégie du doigt-curseur s’avère particulièrement pertinente pour les enfants qui lisent trop vite. En les encourageant à suivre les mots lus avec leur doigt, on les pousse à se concentrer sur chaque mot et ça limite les erreurs, mentionnées plus haut dans cet article, courantes chez les jeunes lecteurs qui sont trop pressés.

 

Expression en lecture : respecter la ponctuation

L’expression est essentielle pour donner un sens à la lecture. La ponctuation permet d’abord au jeune lecteur de faire des pauses nécessaires à sa compréhension du texte. Elle permet aussi de donner un sens à la lecture.

 

Encouragez votre enfant à faire des pauses aux points, virgules et points de suspension ; montrez-lui à mettre de l’expression à la fin d’une phrase qui se termine par un point d’exclamation ; etc. Ces petits trucs aideront votre enfant à structurer sa lecture.

 

Compréhension en lecture : poser des questions

Lorsque vous encadrez un enfant qui est en apprentissage de la lecture, votre implication est importante pour l’aider à bien comprendre ce qu’il lit. Ainsi, après chaque paragraphe ou chaque page, faites un retour avec lui sur ce qu’il a compris, notamment en ce qui a trait à l’histoire, aux actions des personnages principaux, etc. C’est aussi une bonne occasion de revenir avec lui sur les mots ou les parties du texte qu’il a mal compris.

 

Le soutien de l’orthophoniste dans l’apprentissage de la lecture

En tant que professionnelle de la communication, du langage et de la parole, l’orthophoniste est la personne à consulter en cas d’inquiétudes quant à l’apprentissage de la lecture (langage écrit).

 

Comme vous l’avez compris, il y a bien des facteurs, au-delà de la vitesse de lecture, qui font d’un enfant un « bon lecteur ». L’orthophoniste possède les compétences pour évaluer chacune des aptitudes qui entrent en jeu lorsqu’il est question de fluidité en lecture. La professionnelle peut ainsi préciser les défis particuliers que rencontre un enfant. Par la suite, il est possible de conseiller l’enfant et ses parents quant à des stratégies pour amoindrir les difficultés. Des séances d’orthophonie, orientées vers le développement des compétences en compréhension du langage écrit, peuvent aussi s’avérer pertinentes.
 

En cas de questionnements ou d’inquiétudes quant aux aptitudes en lecture de votre enfant, n’hésitez pas à consulter les orthophonistes du Centre Mosaïque de Québec. Elles sont là pour soutenir votre famille, quels que soient ses besoins !

 

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste