Trouble d’apprentissage : définition et conseils

Un jeune avec un trouble d'apprentissage

Les personnes qui vivent avec un trouble d’apprentissage doivent composer avec des défis supplémentaires tout au long de leur vie, et plus particulièrement pendant le parcours scolaire. En effet, c’est souvent dans un cadre pédagogique qu’on remarque la présence de difficultés chez un enfant ou un adolescent, des difficultés qui peuvent être liées à un trouble d’apprentissage.

 

Les troubles d’apprentissage font encore l’objet de beaucoup de fausses croyances et peu de personnes savent expliquer comment ceux-ci se manifestent concrètement au niveau des apprentissages scolaires. C’est pour cette raison que les orthophonistes de Québec du Centre Mosaïque ont décidé de couvrir les troubles d’apprentissage dans cet article.

 

Des points importants sur le trouble d’apprentissage

Abordons d’abord des éléments qui sont essentiels à la compréhension du trouble d’apprentissage et de sa distinction avec une difficulté d’apprentissage.

 

  • Il perdure dans le temps : un trouble d’apprentissage demeure présent tout au long de la vie de la personne qui doit composer avec celui-ci. Toutefois, des stratégies peuvent être mises en place pour amoindrir ses effets. Une difficulté d’apprentissage, grâce à un soutien adéquat, tend à diminuer, voire à être compensée avec le temps.
  • Il n’est pas causé par la paresse ou une moins grande intelligence : il s’agit là d’une fausse croyance, qui est encore trop répandue. En effet, il est aujourd’hui largement accepté que les troubles d’apprentissages sont des troubles neurodéveloppementaux. Cela veut dire qu’ils sont causés par des connexions qui ne se font pas « normalement » au sein du cerveau. Il n’existe pas de cause connue, bien que l’hérédité pourrait jouer un rôle.
  • Il peut être spécifique, ou non : dans certains cas, un trouble d’apprentissage peut être spécifique, c’est-à-dire qu’il n’est lié à aucun autre trouble ou condition physique. C’est le cas notamment du trouble spécifique de l’apprentissage du langage écrit. Or, dans d’autres cas, le trouble d’apprentissage peut être lié à une autre condition, par exemple le TDAH ou le trouble développemental du langage (dysphasie).
  • Il risque d’être à l’origine de défis supplémentaires : en plus des difficultés qu’il provoque en ce qui a trait au cheminement scolaire, un trouble d’apprentissage peut aussi avoir un impact sur le comportement et/ou l’estime et la perception de soi chez un enfant. Ceux-ci peuvent notamment s’expliquer par les difficultés qu’a l’enfant à rencontrer les exigences scolaires ou celles des parents, et par les conflits que cela peut engendrer.

 

Troubles d’apprentissage : les défis rencontrés

Comme nous l’avons mentionné, les difficultés persistantes que provoque un trouble d’apprentissage se manifestent souvent dans un cadre pédagogique. Ainsi, nous nous concentrerons ici sur les défis supplémentaires que ces troubles peuvent entrainer en lecture, en écriture et en mathématiques.

 

La lecture (dyslexie) : Les difficultés en lecture sont souvent causées par la vitesse et la justesse du décodage, soit la reconnaissance des mots. Les mots peuvent être reconnus de façon automatique ou comme une combinaison de plusieurs sons associés aux lettres. La mémoire de travail peut aussi être touchée, c’est-à-dire la capacité à emmagasiner temporairement des informations tout en manipulant celles-ci, par exemple pour résoudre un problème. Les troubles d’apprentissages qui affectent les aptitudes en lecture peuvent se manifester par des difficultés affectant :

  • La fluidité en la lecture ;
  • La compréhension de ce qui est lu ;
  • L’habilité à faire des inférences, c’est-à-dire à déduire certaines informations à partir de celles qui sont disponibles ;
  • L’habileté à orthographier les mots.

 

L’écriture (dysorthographie) :

L’écriture est une activité qui demande d’utiliser simultanément une combinaison d’habiletés, notamment visuelles et motrices. Ainsi, en écriture, les troubles d’apprentissages peuvent se traduire par :

  • Un rythme d’écriture plus lent que les enfants du même âge ;
  • Des difficultés à transposer les pensées à l’écrit ;
  • Des difficultés avec l’orthographe lexicale (mots de vocabulaire)
  • Des difficultés avec l’orthographe grammaticale (connaissances reliées à la grammaire et syntaxe).

Les mathématiques (dyscalculie) :

Les troubles d’apprentissages peuvent également se manifester dans l’apprentissage des mathématiques, notamment en causant des difficultés :

  • À mémoriser les règles de base ;
  • À utiliser les symboles mathématiques ;
  • À comprendre l’ordre des nombres et la relation entre ceux-ci ;
  • À déchiffrer et à comprendre un problème mathématique ;
  • À organiser l’information et le raisonnement lors de la résolution de problèmes mathématiques.

 

Dépister et prendre en charge le trouble d’apprentissage

Les signes mentionnés ci-haut peuvent laisser présager la présence d’un trouble d’apprentissage chez un enfant, peu importe la ou les sphères d’apprentissage dans lesquelles ils se manifestent. Lorsqu’on dénote certains d’entre eux chez son enfant, il est pertinent de consulter une professionnelle qualifiée dans le dépistage et la prise en charge des troubles d’apprentissage : l’orthophoniste.

 

Son intervention vise d’abord à mieux identifier les défis supplémentaires que l’enfant rencontre dans ses apprentissages. On peut ainsi déterminer s’ils sont causés par un trouble, ou encore s’il s’agit de difficultés qui gagneront à être compensées grâce aux stratégies adéquates. Déterminer la nature des difficultés rencontrées et, s’il y a lieu, du trouble avec lequel doit composer un enfant s’avère essentiel pour mettre sur pied une intervention personnalisée, orientée vers les forces, les défis et les besoins particuliers du jeune.

 

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste