Télépratique : conseils pour favoriser l’efficacité des séances

Une séance de télépratique en orthophonie

Avec la pandémie, des personnes de plus en plus nombreuses cherchent à profiter de l’expertise de nos orthophonistes de Québec par le biais de la télépratique. Il s’agit d’une modalité d’intervention polyvalente, puisque la télépratique peut répondre à plusieurs besoins en orthophonie. Il demeure toutefois essentiel de savoir mettre toutes les chances de son côté pour favoriser l’efficacité des séances. En ce sens, retrouvez dans ce qui suit 10 conseils de l’équipe du Centre Mosaïque.

 

Les conseils de nos orthophonistes pour optimiser les séances

Les conseils présentés ci-dessous s’adressent à tous nos clients qui souhaitent profiter des interventions en télépratique, mais plus particulièrement aux parents d’enfants et d’adolescents à qui on a recommandé ce type d’intervention. Ces conseils visent deux principaux objectifs : assurer la concentration tout au long des séances et permettre au client (jeune ou moins jeune) de rester motivé, malgré le caractère virtuel des interventions.

 

  1. Parler de ses attentes avec son enfant

Il est important de communiquer clairement avec son enfant ce qu’on attend de lui en ce qui a trait à sa concentration et à sa participation lors des séances d’orthophonie en télépratique. Entamez donc avec lui une discussion qui prend en compte ses objectifs, ses attentes et ses appréhensions, autant que les vôtres.

 

  1. Bien apprivoiser le logiciel de télépratique

Nos orthophonistes s’assureront de bien vous expliquer le fonctionnement de l’application ou logiciel de télépratique. Il s’avère néanmoins pertinent pour vous d’y jeter un œil avant la séance pour vous assurer de comprendre l’interface. Assurez-vous également du bon fonctionnement de la caméra et du microphone de votre ordinateur.

 

  1. Avoir une connexion internet optimale

Les services de vidéoconférence requièrent une bonne connexion internet. Vérifiez donc la vôtre avant de commencer une séance de télépratique. De plus, nous vous conseillons d’éviter de faire une séance pendant qu’une autre personne de votre foyer utilise également un service de vidéoconférence ou de vidéo en continu (streaming), ce qui risque de nuire à votre propre connexion.

 

  1. S’assurer d’une luminosité adéquate

L’orthophoniste doit bien voir le visage de son client pendant les séances de télépratique. Ainsi, il faut que la luminosité soit bonne dans la pièce que vous choisissez. De plus, il faut s’assurer qu’une fenêtre n’est pas dans le cadre de la caméra, puisque ça rend le visage trop sombre pour bien voir.

 

  1. Prévoir un moment avant les séances pour se préparer mentalement

Nous conseillons à nos clients un petit moment de détente avant les séances de télépratique. Il est pertinent de prendre 5 à 10 minutes pour s’étirer et pour préparer son esprit à la télépratique. Cela favorise la concentration dès les premières minutes de la séance.

 

  1. Attention aux bruits environnants

Il faut assurer un environnement propice à la concentration durant les séances. Il est donc très important de limiter les bruits de fond. Éteignez les ventilateurs et l’air climatisé, et assurez-vous que la séance de télépratique se déroule dans un endroit calme et dépourvu de sources de distraction. Par exemple, il faut éviter de s’asseoir à la table de la cuisine pendant que d’autres personnes sont dans la pièce.

 

  1. Accorder sa confiance à son enfant

Une fois que vous avez parlé de vos attentes avec votre enfant et que vous avez mis en place toutes les mesures pour favoriser le bon déroulement de la séance, assurez-vous de lui accorder votre confiance. Ainsi, vous le responsabiliserez et contribuerez à son estime personnelle, ce qui le poussera à se dépasser pour continuer de vous satisfaire et pour conserver votre confiance.

 

  1. Souligner et récompenser le bon déroulement des séances

Lorsque les séances de télépratique de votre enfant se déroulent bien et que vous recevez de bons commentaires de l’orthophoniste, il est essentiel de le souligner. C’est un petit geste très important pour conserver sa motivation et pour améliorer son estime personnelle. Offrir de petites récompenses à l’enfant peut aussi être une bonne idée pour le motiver à bien participer aux séances, par exemple en lui accordant quelques minutes de plus pour jouer aux jeux vidéo, en repoussant l’heure du dodo, etc.

 

Les services d’orthophonie offerts en télépratique

La télépratique peut convenir aux enfants âgés d’au moins 4 ans. Chez les plus jeunes, on peut par exemple intervenir pour favoriser le développement du langage écrit, pour prendre en charge les troubles de langage, de même que certaines difficultés d’apprentissage. Nos orthophonistes s’assurent alors de rendre les séances interactives et amusantes.

 

Les adolescents sont aussi un groupe d’âge qui répond bien aux interventions effectuées par télépratique. Ceux-ci ont généralement les capacités pour maintenir un bon niveau de concentration tout au long des séances, en plus d’être naturellement à l’aise avec la technologie. Nos orthophonistes peuvent également intervenir auprès des adultes, et ce, dans différents contextes. Nous vous invitons à consulter cet article sur notre blogue, dans lequel nous abordons le coaching parental en orthophonie via la télépratique.

 

Quelle que soit la nature de vos besoins orthophoniques ou de ceux de votre enfant, n’hésitez pas à prendre contact avec les orthophonistes du Centre Mosaïque de Québec. Nos professionnelles offrent des services de qualité, orientés vers les besoins de leurs clients, et ce, autant lors des séances réalisées en personne que par le biais de la télépratique.

Approuvé par Geneviève Fily-Paré
Diplômée de la maitrise en orthophonie à l’université Laval, Geneviève y a également complété un baccalauréat en Service social.
Geneviève Fily-Paré, M.Sc.O(C) Orthophoniste